Le Hollandais Volant cover

Le Hollandais Volant

Un équipage de pirate cherche à récupérer les biens de la Flotte au Trésor espagnole, coulée par une tempête en 1715
Une équipe de marins embarquent de Saint-Malo sur le St. Michel, un navire marchand, en direction des Amériques

Cinq marins - en puissance ou en acte - s'engagent sur le Saint Michel, un navire marchand en partance de Saint-Malo pour le Nouveau Monde. Le Quartier-Maître Silas Paulain ausculte de près tous les prétendants pour s'assurer que seuls les gens sérieux (ou les gens qui paient…) puissent rejoindre l'équipage. Au soir même, l'on annonce aux nouveaux venus que le pilote, Bastien Maugemeur, manque à l'appel et que nul départ n'est envisagé sans lui. Tous partent ainsi à sa recherche et nos protagonistes remontent sa piste depuis le Porc du Port, jusqu'au poste de garde, non sans secouer un certain Aigremont, jeune pilote blanc-bec qui a joué et perdu ses carnets de bord contre Bastien. Celui-ci s'est donc fait injustement dénoncé et enfermé, mais l'intervention providentielle du groupe lui permet de retrouver le Saint Michel le soir-même.

Le lendemain, le navire quitte Saint-Malo et s'aventure vers le Sud jusqu'aux îles Canaries, où le groupe apprend de l'équipage exténué du Griffon qu'une flotte espagnole de 11 vaisseaux, ramenant en Europe des richesses inimaginables, a été prise dans la tempête. Ne sachant comment exploiter cette information maintenant, le groupe imagine déjà atteindre le Nouveau Monde et mettre la main sur une partie du magot. Malheureusement, la tempête ne s'est pas calmée et l'équipage du Saint-Michel y fait face à son tour, tant bien que mal. Deux jours et huit disparus plus tard, le navire ressort en piteux état de cette confrontation. Le capitaine, Jacques Bruyas, punit injustement les marins et leur impose une discipline de fer jusqu'à l'arrivée au Nouveau Monde. Alors que la terre est en vue, une frégate armée pour la guerre hisse le pavillon noir à l'approche du Saint-Michel…

L'équipage du St. Michel échoue sur une île verdoyante et menaçante dans la tempête
Les naufragés du St-Michel tentent de survivre sur une île manifestement hostile
À la Havanne en 1715, l'équipage d'El Mosquito tente de découvrir la date de départ de la Flotte au Trésor espagnole, en vue d'un grand coup...
Où l'équipage s'échappe de la Havanne avec l'aide de Pete Van Arde, fort d'informations cruciales sur la flotte espagnole
L'équipage de Cavalo échoue sur une plage, dont ils parviennent à s'extirper pour rejoindre Nassau, forts de l'emplacement des navires espagnols coulés

Le groupe se réveille sur une plage, dont les limites septentrionales et méridionales s'étendent à perte de vue. Il s'agit probablement de la Floride. Rassemblant leurs forces, les forbans trouvent un baril de poudre encore scellé et quelques survivants, parmi lesquels figure Cavallo. Montant un camp le temps que les plus affaiblis reprennent leurs forces, les pirates visitent l'épave éventrée d'un navire ayant été soufflé de l'océan vers la mangrove. Ils y trouvent notamment un homme grièvement blessé, dont ils amputent la jambe tant bien que mal, et le capitaine du navire caché parmi ses biens. L'homme, McHarrisson, déclare avoir vu l'endroit où plusieurs navires espagnols ont coulé à quelques mètres de profondeur. Tous ensemble, ils quittent la côte à bord d'une chaloupe en bon état pour rejoindre Nassau, la capitale pirate.

Là, Cavallo propose de remonter un équipage pour aller piller les épaves espagnoles. Il souhaite cependant rencontrer une vieille amie sur l'ile de St. Vincent...

Calendrier des sessions
premDAT ©Pierre Vanhulst